Accueil > Présentation > Hommage aux quarante ans de la loi 180 (1978-2018)

Hommage aux quarante ans de la loi 180 (1978-2018)

mercredi 6 mars 2019

PROJET BOURGES-TRIESTE 2018-2109

Projet présenté par :
Anne SAVI, professeur d’italien
Anne Telyczka, Professeur de Lettres

Notre projet est né d’une rencontre et du souhait commun de construire un projet pédagogique- hommage à l’occasion des 40 ans de la loi 180, dite aussi loi BASAGLIA, votée en 1978 en Italie. Cette loi a imposé la fermeture de tous les asiles psychiatriques considérés comme lieux de réclusion anti- thérapeutiques, pathogènes et mortifères.
Cette loi porte le nom de Franco BASAGLIA (1924-73), célèbre psychiatre qui a dirigé l’Hôpital de Trieste pendant 10 ans (1970-79). Sa pratique, ses expériences innovantes visant à restituer au patient sa subjectivité, ont révolutionné l’approche de la cure psychiatrique et réhabilité de malade mental comme sujet à part entière.
La rencontre avec l’artiste triestine Paola Pisani dans le cadre d’une de ses résidences artistiques à Bourges (Bandits-Mages) nous a permis d’envisager un projet à l’adresse des élèves italianisants de premières du lycée Marguerite de Navarre.
Deux dispositifs régionaux (Aux arts lycéens et Les Futurs de l’écrit) nous permettent d’inscrire ce désir dans un projet pédagogique annuel transversal. Lors de notre rencontre avec Fabienne Taranne, chargée des Futurs de l’écrit au CCR de Noirlac, a émergé l’idée d’explorer cette proposition avec d’autres structures partenaires. Cette proposition a fait immédiatement écho à la politique inclusive italienne ayant fait l’objet d’une récente parution (Rapport n°2017-218 février 2018, http://cache.media.education.gouv.fr/file/2017/19/2/IGAENR-2017-118-Inclusion-eleves-situation-handicap-Italie_909192.pdf)
En effet, L’ENSA (Ecole Nationale Supérieure d’Art) de Bourges propose une formation dans le cadre du CEPIA (Centre d’Etudes au Partenariat et à l’Intervention Artistiques) formant des artistes à intervenir lors de missions et de résidences auprès de public variés. Deux des artistes en formation, seront l’an prochain en résidence au Foyer d’accueil médicalisé (F.A.M) de la Chataigneraie pour adultes autistes, à Osmoy. Dans le cadre des Futurs de l’Ecrit, ces deux artistes sont prêts à intervenir dans notre projet, collaborant avec Paola Pisani. Le F.A.M propose ces ateliers à 4 adultes autistes qui participeront au projet, rencontreront nos élèves et participeront à une restitution collective. Notre souhait est de parvenir à tisser des liens entre le lycée, le F.A.M, l’ENSA, le CCR de Noirlac autour de ce projet commun.
Nous nous sommes réunis à plusieurs reprises ces dernières semaines et avons envisagé des actions possibles dans le but de favoriser rencontres et échanges :
En début d’année, Madame Couturier, directrice du F.A.M Chataigneraie, et Karine Leduc, chargée des ateliers artistiques du F.A.M, seront heureuses de venir rencontrer nos élèves au lycée lors d’une séance de présentation et d’échanges sur l’autisme.
Les lycéens pourront ensuite se rendre à Osmoy pour la visite du F.A.M de la Chataigneraie (deux groupes de 15 élèves).
Paola Pisani interviendra au lycée avec notre groupe de Premières dans le cadre du dispositif AAL (Aux Arts Lycéens). Elle assurera également plusieurs séances au F.A.M, associée aux artistes du CEPIA.
Trois déplacements sont prévus en car sur le site de Noirlac dans le cadre des Futurs de l’Ecrit. Elèves du lycée, adultes autistes, professeurs et artistes intervenants se retrouveront lors de visites et d’ateliers à l’abbaye.
Ce travail commun convergera vers un but unique et collectif : la restitution finale (une exposition visuelle et sonore) prévue en juin 2019 dans le cadre du week-end des Futurs de l’Ecrit.

L’intervention de Paola Pisani se déroulera sur trois sessions d’une semaine durant lesquelles diverses manifestations seront proposées dans les lieux partenaires du projet (ENSA ; Bandits-Mages, Association Les Mille Univers). Cette artiste intervenante encadrera les élèves lors de séances d’atelier au lycée en lien avec le thème du jardin (les jardins de Noirlac projetés par le paysagiste Gilles Clément). Le travail se poursuivra en classe d’italien entre chaque intervention.
Projections*, rencontres et tables rondes autour du quarantenaire Basaglia auront lieu pour tous et accueilleront un large public comprenant également tous les élèves du lycée invités à prendre part dans la communauté citoyenne.
Les professeurs de philosophie du lycée s’inscriront également dans ce projet et accueilleront dans leur colloque du 29 mars 2019, une intervention sur Espace mental et psychiatrique.
Le projet pédagogique de la classe d’italien s’articulera donc autour de cette thématique, convoquant les 4 notions au programme de Première et Terminale : Idée de progrès, Espaces et Echanges, Lieux et Formes du pouvoir et Mythes et Héros.
Dans ce cadre, un échange scolaire est prévu avec le Liceo classico Francesco Petrarca de Trieste, partenaire du projet pédagogique sur la loi Basaglia.
L’alliance Française de Trieste, à l’origine de cet appariement, est également solidaire du projet.
Lors du séjour des lycéens berruyers à Trieste les visites porteront en grande partie sur l’Histoire de la Santé Mentale et la Notion précieuse de Bien commun.
Nous devons signaler également que le voyage annuel des résidents du FAM aura lieu à Trieste.
*Projections
• – I giardini di Abele regia di Sergio Zavoli), 1968
• – https://www.youtube.com/watch?v=vpWbAwi95T0&t=49s
• – La favola del serpente, Pirkko Peltonen, 1968
• – https://www.youtube.com/watch?v=McM9w2t2lv8&t=1538s
• – Eccoli, di Stefano Ricci
• – https://www.internazionale.it/video/2015/12/02/eccoli-stefano-ricci-video
• C’era una volta la città dei matti en présence du réalisateur invité
• – https://www.youtube.com/watch?v=ULyfyQFrAFY&t=25s

Répondre à cet article