Interview de Slift

A l’occasion du printemps de Bourges, nous avons pu interviewer le groupe Slift. Ce trio guitare-basse-batterie accompagné de Gauthier qui fait de la vidéo projection en live compose du rock aux influences psychédéliques. Ils qualifient leur musique de répétitive et font « pas mal d’improvisation ». Capture.PNG

Lucie : Comment le groupe s’est-il formé ?

On avait un groupe à trois, sans Gauthier, et on faisait du punk avec des paroles en Français. Progressivement, on a changé de style musical en écoutant de la musique psychédélique, puis on a décidé de mixer cette dernière avec le punk. On a donc produit des morceaux quatre fois plus longs, avec des solos, car on en avait assez de faire des morceaux de courte durée (petite remarque des rédactrices : leurs morceaux faisaient environ 2 min et font maintenant aux alentours de 7min)

Ambre : Quel a été votre parcours ?

Notre parcours a été assez long. Le groupe s’est formé il y a trois ans mais on se connait depuis bien plus longtemps. On a fait pas mal de tournées en France et à l’étranger dans des petites salles et depuis un an on commence à faire des festivals.

Ambre : Avez-vous des exigences particulières pour vos concerts ?

On a besoin d’un écran pour la vidéo projection et la batterie ne doit pas être surélevée et très proche de la guitare et de la basse.

Laurie : Faites-vous ou envisagez-vous des collaborations ?

On joue beaucoup avec nos potes notamment un groupe qui s’appelle Korto. On a fait quelques tournées ensemble. On enregistre aussi « à l’ancienne » sur des bandes à Toulouse avec Lo Spider. Toujours à Toulouse, on commence à monter un projet avec un groupe qui s’appelle Edredon Sensible. Le principe serait de regrouper deux groupes pour faire un « super groupe », mais c’est encore à l’état embryonnaire. Notre album est aussi sorti avec plusieurs labels européens donc on peut faire des tournées européennes

Laurie : Pourquoi faire le Printemps ?

D’habitude, on ne fait jamais de tremplin. On ne connaissait pas le Printemps comme on vient du sud. Beaucoup de gens nous ont conseillé d’aller sur le festival et finalement on rencontre plein de personnes et on en croise plein qu’on a déjà vues en tournée.
++ Ambre : Connaissiez-vous la ville avant ?++

On a joué une fois, il y a deux ans ou l’année dernière dans un petit bar vers Saint Bonnet, mais on ne connait pas trop la ville en elle-même.

Laurie : Qu’est-ce qui vous inspire ?

Pas mal de choses. Surtout la musique. On écoute beaucoup de styles différents, cela passe du jazz au rock. On aime tous beaucoup la science-fiction, d’ailleurs le nom du groupe vient d’un roman de SF.

Ambre : Quels sont les artistes que vous aimez/admirez ?

Un paquet ! Sinon, on a découvert un groupe qui s’appelle Zombie Zombie, c’est plutôt de l’électro mais on se retrouve dedans.

Ambre :Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

Continuer ce qu’on fait ! Bien finir notre tournée qui dure jusqu’en Octobre. Continuer de défendre notre album qui est sorti il y a 6 mois, et sortir un nouvel album.
++ ''Lucie : Est-ce que vous avez des rêves, des objectifs à atteindre ?++
'' Ils sont tout le temps repoussés. Dès qu’on en atteint un, on en trouve un autre. Mais aller jouer à l’étranger, en Australie au Japon ou aux Etats-Unis, même si on sait que c’est dur ! Sinon pourquoi pas faire de gros festivals de musique psychédélique pour rencontrer du monde.

Lucie : vous préférez faire de la scène/des festivals ou rester dans votre « QG » et écrire des chanson ?

Faire de la scène ! Ce sont deux choses qui vont ensemble. Des fois c’est bien de pouvoir se poser .

Lucie : Vous visez quel public ?

Ceux qui écoutent. On joue beaucoup dans des soirées "garage", mais on aime beaucoup jouer dans des soirées qui ne sont pas spécialement dédiées à notre style, où les gens n’écoutent pas que de la musique psychédélique. Ce soir c’est cool au niveau de l’étiquette musicale. C’est intéressant car ça touche une très large tranche d’âge : les jeunes font la fête sur notre musique et les plus âgés l’écoutent en étant un peu mélancolique en mode « ça me rappelle un peu ça ou ça ».

LAL ( Laurie, Ambre,Lucie)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://pedagogie-m2navarre.net/m2news/index.php?trackback/10

Fil des commentaires de ce billet